Résultats plus que satisfaisant !

Que pouvais-je espérer comme résultats des récents scans (tête, thorax, abdominal, pelvien)?

  • Pas de métas au foie?
  • Pas de métas aux ovaires ou aux reins?
  • Pas de métas au cerveau?
  • Que ma masse de plus de 4cm et demi soit disparue de mon poumon?
  • Ou encore mieux… toutes ces réponses?

Hé bien j’ai été choyée, car la dernière est la bonne!  Les scans sont tous beaux et en plus il n’y a plus trace de la masse… incroyable!

On continue donc les mêmes traitements.  Tant mieux.  Je m’achète du temps, et espérons qu’il sera de qualité.

Advertisements

Pink Chips – Un sac de chips… « rose »???

Ceux qui me connaissent savent ce que je pense de la surconsommation rose.  

Il arrive que l’argent va à la bonne place, et c’est bien car la recherche ainsi que les organismes voués au cancer du sein ont vraiment besoin d’argent.  

Néanmoins, VRAIMENT, des fois je reste bouche bée… Voici un extrait de l’annonce pour ce Pink Snac:

PRODUCT FEATURES:

  • 70% of All Proceeds Are Donated To The National Breast Cancer Coalition
  • Award Winning All Natural Potato Chips
  • Guaranteed Satisfaction
  • « Hope For A Cure In Every Bag »               

Je suis restée sans voix … le noir et le blanc, le ying et le yang,  le bon et le pas bon… dans le même sac.  Il me semble que si quelqu’un veux donner 2.00$ à une cause il est mieux de donner ce montant directement à l’organisme que de manger .60¢ de  malbouffe et donner seulement 1.40$.  

Et quoi de plus naturel qu’une patate, on peut se demander quelle est la fraction d’une patate qu’un sac de croustilles peut bien contenir… Satisaction garantie, ben voyons… et quoi encore?   De l’espoir dans chaque sac… disons plutôt à chaque sac une chance de plus de se retrouver avec un problème pas rose du tout!

Voir aussi : PepsiCo Division Donates $1 Million to Susan G. Komen for the Cure®  http://www.fritolay.com/about-us/press-release-20100519.html

Notez que je n’ai rien contre Susan G. Komen, au contraire!  Ici, ce sont les mots qui me frappent.

Aredia no.2 ET ENFIN retrait du piccline

Mardi 22 mai, j’ai donc reçu ma 2e injection de Aredia (pamidronate) qui est du bisphosphonates, qui agit en diminuant le processus de désintégration des os.

Puis grand plaisir, mon piccline est enfin retiré.  Mais non sans douleurs puisque les fils étaient comme soudé à la peau.  Mais bon, il faut ce qu’il faut hein! J’ai un pansement que je retirerai jeudi.

À la maison un message m’attendait du département de radiologie de mon nouveau centre.  Ils avaient besoin des images (scans, résonnances magnétique, etc) prises précédemment à mon ancien centre de traitement.   J’ai donc appelé et pris les renseignements pour m’y présenter le lendemain afin de récupérer un CD d’images.

Ce que j’ai fait le mercredi.  J’ai passé une partie de ma journée à attendre à Montréal que le cd soit gravé à mon premier centre.  Puis j’ai été le porter à l’autre centre.  $15 pour le CD, $12 et $4. pour les 2 stationnement.   Et une journée de fichue à me promener dans les hôpitaux alors que je suis en neutropénie.

… SUITE :  Infection à l’endroit du piccline!

2 jours après le retrait, le site me pique tellement que je suis bien contente de retirer le petit pansement. 

Au moment ou je lève un peu la compresse j’aperçoit une boule de pus vert de la grosseur d’un petit pois entre la compresse et un des trous laissé par le piccline.  Je décide de laisser le tout en place et appelle le CLSC qui me recommande de prendre contact avec l’infirmière-pivot. 

Ce que je fais immédiatement et elle me dit de me rendre à la petite urgence du Centre d’oncologie.

Ils ont nettoyé et désinfecté et puisqu’il ne semblait pas y avoir d’autre écoulement, ils m’ont montré comment en prendre soin m’ont remis des pansements et tout ce qu’il fallait.

Mars à juin 2012, piccline avec héparine (à injecter soi-même à tous les jours).

Deux autre jours plus tard les trous se refermaient et j’ai commencé a laisser respirer les blessures.

Ouf!

Les « crocs » du piccline dont un trou est infecté et l’allergie aux ruban adhésif en papier. Ça pique!

Joyeux anniversaire : 53 ans

Dimanche, 20 mai: Fête surprise organisée par ma belle-famille, journée très chaude (30°) et ensoleillée, malgré la chaleur, j’ai tout de même eue le sourire tout au long.  Ayant eue la chimio le jeudi précédent, c’est merveilleux.  Un beau présent de la vie.

 J’ai reçu comme cadeau près de 500.$ et les clés de condo du beau-frère situé en floride. 

Scan cerebral, thoracique, abdominal et pelvien

Un scannerCe vendredi, avec la chimio de la veille, j’avais pour but de boire beaucoup d’eau de façon à éliminer les produits qui me seraient injectés.  Petit déjeuner avant 7h10 pour avoir le temps de boire 500ml avant 7h20.  Les scans étaient prévus à 7h45.

Mauvaise nouvelle alors que je présente mon piccline: « Ah non qu’estçe que c’est ? Non, on ne piquera pas par là. »  C’est la chef du staff, je ne le sais pas encore mais j’ai la chance d’être entre ses mains.

D’accord, je m’assied, réponds aux questions et elle commence à chercher une veine.  45 minutes et 3 veines éclatées plus tard, elle acquiêsce à ma première demande et pique à l’endroit que je lui avais indiqué, en ayant la bonne idée de prendre un plus petit cathéter.  Je suis sur le bord des larmes.  Elle n’en revient pas n’a jamais vu ça.  Moi oui, à chaque fois.   Le piccline est là pour m’éviter ces souffrances qui bien que courtes dans le temps sont très démoralisantes. 

Enfin, c’est fait.  Maintenant il ne reste plus qu’attendre les résutats.

_______________

J’ai heureusement eue plus de plaisir en fin de journée.  Jour de congé d’école pour ma fille, nous en avons profité pour aller acheter fleurs et arbustres ainsi que du paillis.  La fin de journée ainsi que le lendemain a été consacré aux plates-bandes.   Heureusement l’homme de la maison était présent, sinon nous y aurions passé tout l’été, haha!

Le résultat sera superbe, et j’éprouve une joie incroyable de me lever le matin et de voir les petits changements survenus pendant la nuit.  Le plaisir est prolongé par l’arrosage et le retrait des fleurs fanées et parfois même la ceuillette d’une tige que je met dans l’eau à l’intérieur.   Après deux ans sans fleurs devant la maison,  entrer et sortir de la maison prends de nouvelles couleurs.

Un grand merci à mes parents qui m’ont offert ce cadeau de fête dont je profiterai toute la saison et tout autant dès le printemps prochain aussi!

Mandevillas en pot

Chimio no 6

Enfin de la chimio bien méritée… héhé!   J’ai presque envie de dire mioum!

Chimiothérapie

Chimiothérapie

Dans le nouveau centre, le Navelbine n’est pas du Navelbine mais de la Vinorelbine.   Elle n’est pas donnée en seringue à la main par l’infirmière (habillée comme pour se protéger d’un rayonnement radio-actif. rappel de l’irritant produit qu’ils nous injectent), mais plutôt en sachet accrochée au poteau comme les autres solutés: quelle surprise alors que je croyais qu’on m’avais oublié (comme souvent auparavant) de voir ce sac, je me suis tournée pour voir le nom et j’ai même posé la question, ils m’ont regardé comme si j’étais un extra-terrestre… Puis ils ont regardé mon bras à l’endroit du piccline et ils ont esquissé un sourire.En deux heures j’était sortie de là – comparativement à 5-6 heures à l’autre centre!

Et personne n’est stressées au point de faire des erreurs. Les machines ne sonnent que quelques secondes, il y a tout le temps des lits libres.  Ils ont le temps de noter le comptes de mes globules et les traitements reçus sans que je ne le demande dans mon carnet.  Ils essaient de régler nos problèmes de rendez-vous ou de trouver des solutions.  J’arrête ici de peur qu’ils ne se reconnaissent et s’enflent la tête!

Néanmoins, je suis soufflée… C’est : In-cro-ya-ble!