CHIMIO 4: Je me releve enfin, mais ce n’est pas terminé…

Je me releve enfin, mais ce n ‘est pas terminé. Les douleurs vont diminuer je suppose + jespere…

Je me retrouve encore brisee moralement. Je ne veux pas voir personne, je ne pourrais pas regarder la vie dans les yeux. De mon point de vue je suis pire que morte, je suis toxique.  Et ca me rends agressive.   Jai mal…

Pourquoi ça ne pars pas?  Une autre journée de gaspillée – ne pas penser à la crampe dans le bras et l’épaule, ni à la douleur pointue du piccline qui tire sur les points sous le bandage qui frotte et l’écrase chaque fois que je bouge le bras.

Ne pas penser au pincement de la clavicule et du nerf le long du cou, qui se rends jusque sous la machoire et se mêle à la migraine…

Et pas chercher à savoir si les brûlements d’estomac sont plus facile à supporter que ceux produits par les intestins en feux…  Re-tentative pour dormir là-dessus….  

Oups, la douleur profonde des métastases aucreux des rein me rapelle de ne pas m’allonger si je n’ai pas pris mon antidouleur auparavant.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s